Wonder Woman

Publié le par BelleLey

Wonder Woman

C'était avant qu'elle ne devienne Wonder Woman, à l'époque où elle était encore Diana, princesse des Amazones et combattante invincible. Un jour, un pilote américain s'écrase sur l'île paradisiaque où elle vit, à l'abri des fracas du monde. Lorsqu'il lui raconte qu'une guerre terrible fait rage à l'autre bout de la planète, Diana quitte son havre de paix, convaincue qu'elle doit enrayer la menace. En s'alliant aux hommes dans un combat destiné à mettre fin à la guerre, Diana découvrira toute l'étendue de ses pouvoirs… et son véritable destin.

Avant toute chose je me dois de vous recommander vivement la vostfr. Si vous me connaissez un peu maintenant vous savez que je ne suis pas fan de la VF notamment parce que je trouve que cela enlève tout le jeu de l'acteur et donc l'émotion. Une autre raison me pousse à vous conseiller la version originale : la voix de Gal Gadot. Je ne sais pas comment la décrire autrement que sexy, vous verrez ce que je veux dire quand vous l'entendrez. Son petit accent est à croquer. Mais revenons à nos moutons.

Wonder Woman était le film que j'attendais le plus cette année et laissez moi vous dire que ça valait le coup d'attendre. Je n'étais pas si familière que ça avec le personnage ou sa mythologie mais grâce au trailer et au casting je savais que j'aimerais ce film. Mais "aimer" n'est pas un mot assez fort. J'ai eu le sourire aux lèvres pendant tout le film, je sautais presque sur mon siège quand résonnait les notes du thème de Wonder Woman.

Je suis sortie de la salle en disant "ça fait longtemps qu'un film ne m'avait pas autant plu". Je crois que les chiffres du Box Office appuieront mes dires. C'est le premier film avec une héroïne en tête d'affiche depuis Elektra en 2005 et en plus réalisé par une femme ! (c'est d'ailleurs le plus gros démarrage d'un film fait par une femme au box office américain). Beaucoup d'actrices ont été considérées pour ce rôle au fil des années (Cobie Smulders, Rachel Bilson, Mischa Barton, Kate Beckinsale, Eva Green...) mais je crois honnêtement que personne n'aurait pu incarner Diana Prince mieux que Gal Gadot.

Je m'excuse d'avance si mon enthousiasme se traduit par un article un peu fouillis mais je suis encore toute excitée par le film. Je disais donc que j'ai pris plaisir à découvrir les origines de notre célèbre amazone. Au final j'étais bien plus familière avec Xena mais elles doivent être cousines donc ça compte quand même non ? Je ne connaissais pas Connie Nielsen qui joue Hippolyta mais elle fait une super reine des amazones. Nicole Kidman devait jouer le rôle au début mais elle a du décliner et on la verra à la place dans Aquaman où elle incarnera la mère du héros. Je ne regrette pas son absence, j'ai un peu de mal à l'imaginer dans ce film. Parmi les amazones on retrouve aussi Robin Wright qui exsude force et courage, je l'ai trouvé impressionnante. Les autres guerrières sont jouées par des sportives de haut niveau comme la championne de boxe Ann J. Wolfe, la championne de CrossFit Brooke Ence... Toutes ces femmes (Gal Gadot aussi) ont du s'entraîner pendant des mois pour leur rôle, même Lilly Aspell (elle a 8 ans et joue la jeune Diana) déjà championne d'équitation a du suivre un entraînement. C'est visible dans le film où on ne ressent aucun élan d'amateurisme. Le travail combiné des actrices, des cascadeurs et des effets spéciaux nous offre d'excellentes scènes de combat notamment celles sur le front, j'en avais presque des frissons. On notera aussi que grâce à la magie du cinéma on ne voit pas que pour certaines des scènes que Gal a du retourner elle était enceinte de cinq mois, vive les effets spéciaux.

Sur l'île l'histoire se met en place avec un soupçon de mystère quant aux origines de Diana. Cette partie est introductive, on nous présente les personnages mais contrairement à ce qu'on pourrait croire ce passage est aussi intéressant que le reste du film. Vous ne trouverez pas de temps morts ici ou de superflu. Toutes les scènes sont utiles et passionnantes. Ce premier volet recèle aussi pas mal d'humour notamment quand Diana découvre les moeurs de ce monde qu'elle ne connait pas. J'ai apprécié aussi que son histoire avec Steve ne soit pas précipitée, ne soit pas forcée. Plus important encore elle reste la femme forte et indépendante qu'on nous a présenté. Elle ne devient pas une cruche parce qu'elle est amoureuse et ça pour moi ça vaut la peine d'être mentionné.

Tout au long du film le spectateur est tenu en haleine, on se demande si Arès est réel ou si c'est juste une histoire qu'on a raconté à la petite Diana. Mais cette dernière ne faiblit jamais dans ses convictions, ses croyances même quand tout le monde autour d'elle doute. Je n'avais pas cherché trop d'informations sur le film du coup je ne connaissais pas l'identité d'Arès et je suis bien contente d'avoir eu la surprise. Le combat entre Wonder Woman et le Dieu de la guerre est juste génial surtout quand Diana se met vraiment en colère, c'est épique mais je ne vous en dis pas plus.

 

Wonder Woman

Je ne sais pas si j'ai fait le tour de ce que je voulais dire, il y a tellement de choses, mais vous aurez compris je crois que j'ai ADORE ce film. Wonder Woman est parfait, sérieusement je ne lui trouve pas de défaut. On n'est loin des films moyen que Marvel nous sort en ce moment, je suis donc à l'heure actuelle plus enthousiaste pour les futurs films DC comme Justice League ou Aquaman que j'attends avec une impatience non dissimulée. Je tiens aussi à déclarer mon amour à la magnifique Gal Gadot qui incarne l'idéale féminin, l'indépendance, la force à l'état pur. Il aura fallut attendre l'année 2017 pour avoir une héroïne digne de ce nom pour nous représenter, vous n'êtes pas d'accord mesdames ? 

Publié dans film

Commenter cet article

Julien 24/06/2017 11:28

Merci, très sympa l'article :)

tia 14/06/2017 13:55

C'était avant qu'elle ne devienne Wonder Woman, à l'époque où elle était encore Diana, princesse des Amazones et combattante invincible