Call the Midwife

Publié le par BelleLey

Cynthia, Jenny and Trixie

Cynthia, Jenny and Trixie

East End, Londres, 1957. Sage-femme fraîchement diplômée, la jeune Jenny Lee s'apprête à entrer dans la vie active. Mais en lieu et place de l'hôpital où elle croit avoir été embauchée, c'est un couvent qui l'attend : Nonnatus House. Elle va y découvrir l'âpre réalité d'un quartier défavorisé, mais aussi faire la connaissance de femmes qui sont de véritables héroïnes.

Ce n'est pas le casting qui m'a attiré vers cette série car je ne connaissais aucune des actrices. En réalité il y a plusieurs choses qui m'ont donné envie de la voir. Premièrement Call the Midwife est basée sur les mémoires d'une ancienne sage-femme, Jennifer Worth, que l'on retrouve parmi les personnages du show. Cela confère une authenticité très appréciable, vous pourrez le constater. Ensuite un cast presque exclusivement féminin et anglais (parce qu'il faut bien le dire ils sont bons ces anglais) était pour moi un gros plus. J'étais aussi intéressée de voir comment les choses se déroulaient dans les années 40/50 dans un Londres d'après-guerre.

Barbara, Patsy and Trixie

Barbara, Patsy and Trixie

Si Jenny (Jessica Raine), Patsy (Emerald Fennell) et Delia (Kate Lamb) sont mes petites préférées, je me suis en cinq saisons grandement attachée à tous les habitants de Nonnatus House. Il est, en effet, impossible de ne pas tomber sous le charme de l'excentrique Sister Monica Joan, de la revêche Sister Evangelina ou du très serviable Freddie. La meilleure partie de cette série est sans conteste ses personnages hauts en couleur, bourrés de défauts mais qu'on adore malgré tout. Chaque personnage est vraiment développé, a vraiment sa propre histoire. Pour moi il n'y aucun personnage secondaire, ils ont tous la même importance.

Bref je suis conquise et je vous la recommande vivement.

Publié dans série

Commenter cet article