Cendrillon

Publié le par BelleLey

Cendrillon

Le père d’Ella, un marchand, s’est remarié après la mort tragique de la mère de la jeune fille. Pour l’amour de son père, Ella accueille à bras ouverts sa nouvelle belle-mère et les filles de celle-ci, Anastasie et Javotte. Mais lorsque le père d’Ella meurt à son tour, la jeune fille se retrouve à la merci de sa nouvelle famille, jalouse et cruelle. Les trois méchantes femmes font d’elle leur servante, et la surnomment avec mépris Cendrillon parce qu’elle est toujours couverte de cendres. Pourtant, malgré la cruauté dont elle est victime, Ella est déterminée à respecter la promesse faite à sa mère avant de mourir : elle sera courageuse et bonne. Elle ne se laissera aller ni au désespoir, ni au mépris envers ceux qui la maltraitent. Un jour, Ella rencontre un beau jeune homme dans la forêt. Ignorant qu’il s’agit d’un prince, elle le croit employé au palais. Ella a le sentiment d’avoir trouvé l’âme soeur. Une lueur d’espoir brûle dans son coeur, car toutes les jeunes filles du pays ont été invitées à assister à un bal au palais. Espérant y rencontrer à nouveau le charmant Kit, Ella attend avec impatience de se rendre à la fête. Hélas, sa belle-mère lui défend d’y assister et réduit sa robe en pièces… Pendant ce temps, le Grand Duc complote avec la méchante belle-mère pour empêcher le Prince de retrouver celle qu’il aime... Heureusement, comme dans tout bon conte de fées, la chance finira par sourire à Ella : une vieille mendiante fait son apparition, et à l’aide d’une citrouille et de quelques souris, elle va changer le destin de la jeune fille…

Un petit court métrage de Frozen nous est proposé avant la projection du film. Bon c'était mignon tout plein, surtout les petits bonhommes de neige, mais honnêtement ça n'avait pas grand interêt. Le but était clairement de s'assurer que les enfants n'oublient pas la Reine des Neiges avant la sortie du deuxième volet.

Cendrillon

Pour ce qui est de notre film, si vous vous attendez à une revisite du conte, je vous arrête tout de suite ! Kenneth Branagh a fait le choix d'une version classique de Cendrillon et je le salue pour ça. Les versions modernisées des histoires de notre enfance c'est bien joli (no pun intended) mais comme on a pu le voir avec Maléfique, ça ne ressemble plus à rien au final. Ce petit honest trailer illustre bien mon propos.

On a donc une version classique du conte mais elle est sublimée par Lily James (Downtown Abbey) qui apporte candeur et innocence au personnage de Cendrillon et par Richard Madden (GoT) qui est, pour le coup, vraiment charmant. Helena Bonham Carter, quant à elle, enchaîne les seconds rôles sans grand intérêt. Mais celle qui brille dans ce film, celle qui était née pour être méchante c'est Cate Blanchett. Ne vous méprenez pas j'aime beaucoup cette actrice, mais elle a ce côté froid, distant qui la rend parfaite pour ce genre de rôle.

Cendrillon

Le film est porté par de beaux effets spéciaux comme le très réussi carrosse et la belle scène de la transformation de la robe de Cendrillon. Certains choix de cadrages m'ont paru bancales, si je puis dire. Je parle, par exemple, du plan en plongée utilisée lors de la scène émouvante entre le roi et son fils, qui était étrange, inutile même.

Cendrillon

Cendrillon est une belle et fidèle adaptation du conte que nous connaissons tous. Je l'ai apprécié pour cela mais ça peut également produire l'effet contraire. Ce film peut facilement basculer à la limite de l'ennui car on sait déjà tout ce qui va se passer. C'est d'ailleurs ce dont j'ai été témoin quand je suis allée le voir. Tandis que je passais un bon moment, le sourire aux lèvres, mon voisin, lui, était clairement moins passionné par Cendrillon que moi.

Cendrillon

Soundtrack

Une nouvelle fois je n'ai pas été particulièrement marqué par la musique pendant que je regardais le film. Lily James et Helena Bonham Carter reprennent chacune une chanson que l'on a pu entendre dans le film d'animation de 1950. Le thème du film s'intitule Strong et il est interprété par Sonna Rele. Ecoutez-le il est pas mal.

Publié dans film

Commenter cet article